To see the world, things dangerous to come to, to see behind walls, draw closer, to find each other and to feel. That is the purpose of life.

Pages

Comment être journaliste ?

Les hommes du président

J’ai reçu plusieurs mails ces derniers temps me demandant comment être journaliste, alors j’ai décidé d’y répondre ici. Tout d’abord journaliste est un large mot car il y a plusieurs « types » de journalistes : grand reporter, correspondants, chroniqueurs, critiques… plusieurs types de spécialisations : actualité, sport, culture, mode et bien-sûr de nombreux supports : presse papier, web, radio... Rassurez vous, vous n’avez pas d’entrée de jeu à choisir une spécialité pour toute votre vie. Journaliste, j’ai toujours considéré ça comme un métier de passion, mais ce qu’il faut savoir  c’est qu’il n’y a aucune « formation type » pour y parvenir. Par contre il vaut mieux tout de même réfléchir à son orientation sérieusement (chose dont je n’avais que faire à dix sept ans et que je regrette maintenant).

Les écoles réputées par le milieu sont en général le CFJ Paris, l’ESJ Lille, le Master de journalisme de Sciences po ou d’un autre IEP ou encore le CELSA. Par contre il faut savoir que l’on n’y rentre qu’après deux voir trois ans d’études supérieures (Personnellement je ne recommanderais pas les écoles privées post bac très chères où on achète son diplôme mais ce n’est que mon avis…) et en général sur concours. Alors en attendant plusieurs options s’offrent à vous :

-     Une classe préparatoire littéraire si vous avez un bon dossier. L’avantage de la classe préparatoire c’est que non seulement on se fabrique une culture générale solide mais qu’en plus on est amené à un tel rythme de travail que l’on murie, on apprend à gérer son temps, son stress et on améliore ses capacités à l’oral. Par contre malheureusement la classe préparatoire ne correspond pas à tout le monde, j’en ai fait les frais. Il faut vraiment être quelqu’un de très travailleur et savoir ce qu’on veut. J’y suis allé en ne sachant pas trop quoi faire par la suite et c’était un grand échec (mais néanmoins je ne regrette pas d’y être passé puisque j’y ai rencontré une personne exceptionnelle qui sera à mon avis aussi importante que mon futur métier à l’avenir…)
-      Les IEP. Alors là c’est la même histoire que pour la classe préparatoire je me suis trop bornée sur l’idée d’aller à Sciences po que j’ai occulté tout le reste alors que d’autres voies m’auraient surement davantage plus. Les masters y sont intéressants par contre les premières années étant communes il est nécessaire d’éprouver de l’intérêt pour la politique ou l’économie sinon elles vont vous paraître indigestes. Mais un autre avantage avec les IEP c’est la mobilité à l’étranger en troisième année qui peut vraiment se révéler intéressante.
-      Vous pouvez aussi entrer en DUT Information communication à l’IUT de Tours puis poursuivre dans leur licence professionnelle en journalisme (on ne m’en as dis que du bien).
-       Enfin il reste la voie de l’université : bien évidement les licences Information/communication (la mienne n’est vraiment pas terrible mais sur Paris il y en a des très bonnes) avec également la possibilité en troisième année d’essayer l’entrée à l’Infocom Roubaix. Ou encore une licence de lettres ou encore d’anglais.

L’an prochain je serais en deuxième année de licence information communication et j’ai déjà prévu deux options : tenter le concours du CELSA pour l’entrée en Licence 3 communication & médias avec ma petite Anaïs qui a décidé de le passer aussi et faire un dossier pour l’Infocom à Roubaix ou à l’IUT de Tours.

Retenez bien qu’un bon parcours en fac peut suffire, si on a vraiment la motivation et la détermination qui suivent. N’hésitez pas à ouvrir un blog, au début c’est sûr on n’ose pas, on ne sait pas quoi écrire, c’était mon cas, mais aujourd’hui je parle de tout ce qui me touche et me plait et j’ai vraiment pris le rythme d’écrire par plaisir tous les deux jours sans me forcer.  Et puis bien sûr je vous recommande aussi de faire des stages si vous en avez la possibilité, dans le secteur qui vous intéresse (l’économie, la mode, le cinéma…). Personnellement je suis attirée par tous ce qui touche à la culture, et aussi par le web donc dès que j’en aurais la possibilité (puisque cette année je n’ai pas pu avoir de conventions) je compte chercher dans ce secteur là. N’hésitez pas aussi à ouvrir un compte Twitter, à bosser au maximum votre anglais, à rencontrer des journalistes, à lire toute sorte de presse ou à vous entraîner à écrire de petits articles. Surtout ayez de l’aplomb, de la passion en vous à l’idée de faire ce métier, beaucoup de volonté et de l’ambition ! Et ne vous enfermez pas dans des cases.


Si vous voulez plus de détails sur les sélections en école ou autre n’hésitez pas à m’envoyer un petit mail.

6 commentaires:

Ines Duhard a dit…

Vraiment c'est un super article sur l'avenir et les formations comme je les aime :D
Moi c'est exactement ce que j'adore lire, des filles motivées qui partage leur vécu hiiii
Moi vivement les résultats pour savoir si je suis prise à ma licence ou pas.. J'ai postulé pour deux licences : communication évènementielle et licence de commerce. Ensuite j'enchaine avec un master management et marketing de la mode et du luxe, en espérant! Et si je suis prise à la licence, je donnerai ma vie pour avoir de très bon résultats :D

Ines <3
thats-how-love-should-be.blogspot.com

Justine a dit…

Ha super article :) Il y a aussi la Licence que je fais, une Licence Lettres/Histoire/Droit (avec parcours sciences po/Journalisme en troisième année) :) C'est un métier tellement attirant :D

Justine Rivier a dit…

ça c'est un excellent sujet de post !
Bien vu ! :)
Merci pour toutes ces informations !

Justine Paper
www.justinepaper.info

Amélie L. a dit…

Coucou Lucie, c'est Amélie de Be.com, je me lance dans mon blog n'hésites-pas à passer. ♥ Bisous!!

Marie-Sophie a dit…

Article très complet. Il offre un tas d'informations. je souhaiterai intégrer un IEP, à voir..

Clote a dit…

Oooh je n'avais jamais vu ce post, j'en suis toute confuse ! C'est une bonne idée que de l'avoir fait, c'est vrai que ça peut aider pas mal de personnes cherchant un peu leur voie. Par contre tu as bien fait d'insister sur un point, la détermination, parce que je crois réellement que c'est le seul moyen d'y parvenir aujourd'hui. Il faut passer par l'exploitation des stages, de la rédaction dans des domaines que l'on n'affectionne pas forcément, une grande précarité aussi je pense, et si on n'est pas assez passionné ça doit être très compliqué ! Après tu dois avoir raison pour les Master des IEP même si je ne suis pas forcément du même avis (mais mon opinion est très très biaisée.) Merci pour la petite dédicace aussi, c'est génial qu'on puisse avancer ensemble là-dedans :)
PS : je suis un parcours professionnel Presse cette année, je t'en dirai des nouvelles héhé :)